Mathieu contre Muray et Baghdatis contre Ancic, des demies finales plus que limitées en terme de popularité. A l’heure où les organisateurs du tournoi auraient aimé voir un remake de la finale Djokovic-Tsonga, ils devront se contenter de cela, et les spectateurs aussi.

Alors certes le prix des places est moins cher que pour Rolland Garros, mais la qualité du tournoi et des matchs sur le papier auraient pu être plus ronronnant, une très grande déception j’imagine pour tous ceux qui auraient aimé voir Tsonga prendre sa revanche sur ses terres.

Mais après tout, quand on paie un joueur pour sa présence, peut-on décemment croire qu’il se donnera a fond sur le court?

Ce billet a été posté le Samedi 16 février 2008 à 7:12 dans la catégorie Tennis. Vous pouvez vous abonner au flux des réponses en utilisant le flux RSS 2.0. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.